Tiga - Plush

     Alors voilà, clip useless de la journée: Plush de Tiga. Pas le Tyga rappeur ricain, là c’est le Tiga DJ canadien. Moins gangster certes, mais faut une drogue pour tous les camés, et vu qu’on parle de camés heureusement que l’electro perchée de Tiga est là. (héhé le joli cliché)

     Extrait de son dernier mix Non Stop, le titre Plush se voit gratifié d’un clip où -attention incroyable - il ne se passe rien. Vraiment rien, cherchez pas, 3min55 de frustration et d’incompréhension. Une pub Dior en plus long et en plus chiant. Mais bon, c’est marrant et décalé (comprendre “oh mais c’est de l’art, c’est trop réfléchi tu vois?" dit par pute à frange sous champagne) donc ça passe quand même. Puis au delà de tout cynisme, le titre en lui même est vraiment travaillé, donc à défaut de comprendre quoi que ce soit à l’image on peut toujours apprécier le son!

(oui l’image secondaire ne sert à rien puisqu’il ne se passe rien)

Minus.

Joke - Scorpion remix ft Mac Tyer & Niro

      Joke enchaîne les grosses frappes pour la sortie de son prochain opus “Kyoto”. après Triumph et MTP Anthem c’est cette fois ci, accompagné de Mac Tyer et Niro, qu’il se la joue grand badboy qui paye des putes nones avec de la coke…. pas très catholique mais le délire est là !

      Le son est vraiment au rendez vous, Mac Tyer et Niro sont vraiment au top de leur forme et quant à Joke… bah il là on s’incline, le type ne cesse de s’améliorer avec le temps, et je cautionne totalement son délire thunes, caisses, meufs, négro !!

Bref, Kyoto ça sort le 26 novembre et vous pouvez pré-commander le bousin dès maintenant PAR ICI ! 

Cortex.

alt-J (∆) - Fitzpleasure

     Les anglais de alt-J sont incontestablement parmi les groupes forts de cette année tant leur album An Awesome Wave aura fait parler de lui, fort de son excellence et surtout de son innovation. Tout le succès d’alt-J est là, une maîtrise parfaite de ce qui a déjà été fait, et surpasser tout cela en offrant un style musical et un univers propres. Alors après tout quand c’est bon, pourquoi pas l’exploiter au maximum! Ainsi, après les clips de TessellateBreezeblocks et Matilda, voilà celui de Fitzpleasure, lui aussi extrait de l’album. Je ne vais pas revenir sur le titre, génial, vu que de toute façon tout l’album est impeccable. Les albums sans aucun ratés sont rares, mais An Awesome Wave en est un à coup sûr.

     Le clip de Fitzpleasure offre un univers encore différents des autres, ne serait-ce que par le choix de la vidéo en noir et blanc. Glauque, intriguant et envoûtant, c’est ce qui ressort de ce monde où des gens aussi chelous que déshumanisés offrent le spectacle de leur quotidien.


Minus.

Vicelow - Hip Hop Ninja Remix

     A croire que sortir le remix d’un titre avec tout plein de guests est à la mode dans le hiphop français en ce moment. Après le remix du Sucre Pimenté d’Oxmo au casting pour le moins impressionnant, on a maintenant droit à un remix « people » du son Hip Hop Ninja de Vicelow, ex Saian Supa Crew pour situer le bonhomme. Là aussi un bon nombre de visages plus ou moins connus, et surtout plus ou moins nouveaux, de la scène française viennent faire une démonstration groupée de leur flow respectif. Forcément il y a du bon et du moins bon, mais le casting tient la route : Zoxea, Busta Flex, Kenyon, Jiddy Vibz, Kohndo, Radikal MC, Dandyguel et Sir Samuel ! Sans oublier l’incontournable du moment : le compère A2H, qui a balancé il y a quelques jours son (putain d’excellent) premier album, Bipolaire. Vicelow vient quant à lui de sortir sa BT2.0 Collector, où se mêlent inédits et remixs, et surtout encore plus de feats impressionnants, de Nemir ou Deen Burbigo à Akhenaton.


Minus.

   Onfaya J#Storma - Higher Ground Remix (TNGHT)

 A l’heure où le type qui n’écoute pas TNGHT est un gros ringard sa mère, le parisien expatrié à Montréal Onfaya J#Storma nous balance un remix plus que chouette du morceau Higher Ground. Ça surfe sur la vague, mais ça fait jamais de mal !

   Pour vous présenter un peu le gaillard qui est derrière cette musique un poil saugrenue j’vous propose de lire la petite analyse philosophique qu’avait pondu mon acolyte Minus pour la sortie de sa tape V.P.C.P (que je vous conseille vivement de télécharger!!).

Bref, bon esprit, bonne prod et bon textes bien délires sont toujours au rendez vous, on soutient à fond les ballons !!

Cortex.

Cro - 1 Million

     Cro, le prodige allemand du raop (terme inventé par le gars pour désigner sa musique, à mi-chemin entre du rap et de la pop), fête le dépassement du million de fans sur sa page Facebook en balançant cette vidéo!

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Cro, sachez qu’en Allemagne ce type d’une vingtaine d’années est tout bonnement adulé. En témoigne son premier réel titre à succès, Easy, qui comptabilise maintenant plus de 29 millions de vues sur Youtube. S’il fallait absolument le mettre dans une case, je dirais qu’on a ici le Mac Miller du rap allemand. Toujours joyeux, des petites mélodies entêtantes, un flow impeccable, Cro a sans conteste un univers propre et beaucoup de talent. Le fait que le jeune emcee porte constamment un masque de panda n’enlève rien à son capital sympathie; après tout qui n’aime pas les pandas? En revanche, je ne me prononcerai pas sur ses textes, puisque je n’y comprends absolument rien…

     Si la musique de Cro vous intéresse, sachez que son premier album, Raop, est sorti en juillet dernier et est toujours disponible sur iTunes ou Amazon.

Minus.

The Black Keys & RZA - The Baddest Man Alive

     The Baddest Man Alive, le titre de l’improbable, ou quand RZA du Wu-Tang vient pousser la chansonnette avec les ténors de la scène rock actuelle, The Black Keys.

     Un pari risqué dont la réussite n’apparaît que plus grande. Rares sont les genres musicaux qui osent se côtoyer, et encore plus rares sont ceux qui le font avec succès. The Baddest Man Alive fait partie de ces perles, rap et rock se mêlant joyeusement sans aucun accroc. Le titre est donc rafraîchissant en plus de se montrer incroyablement addictif… 

     Pour ne rien gâcher, RZA et les belles gueules des Black Keys s’offrent le luxe d’un clip magistralement mené. Remarque on pouvait s’y attendre, la déception n’étant pas autorisée puisque que The Black Keys avait déjà placé la barre haute avec le clip de Lonely Boy, nominé et récompensé à tout va cette année. Ayant bossé les bandes sons de Ghost Dog et Kill Bill premier du nom, RZA n’est lui même pas étranger aux arts de la caméra, et il s’y met maintenant sérieusement puisque The Baddest Man Alive est en réalité un morceau de la bande son du film L’Homme Aux Poings De Fer qui sortira en janvier 2013, film réalisé par RZA lui-même, qui s’offre en plus un rôle aux côtés du grand Russell Crowe. La scène du début du clip est d’ailleurs extraite du film.

     Pour le clip en lui même on a droit a un scénario déjanté, le gars du Wu-Tang se mettant allègrement sur la gueule avec les deux lurons de The Black Keys au beau milieu d’un resto chinois, à grands coups de salades et de poissons dans la tronche, sans oublier les pêches et autres marrons inhérents à une baston. Et tout ça pour savoir qui aura droit au fortune cookie livré avec l’addition. Et putain qu’est ce que c’est drôle.

     Vous l’aurez compris, le titre est une réussite sur tous les plans, et je vous encourage vivement à y jeter un oeil pour découvrir qui sera finalement LE baddest man alive!

Minus.

J-SLOW - BLACK MIC MAC

Allez hop je vous balance ma petite découverte du jour, un petit son bien sympa qui nous annonce une mixtape bien prometteuse !

Du rap à la parisienne comme on aime, des artistes qui manquent peut être un peu de reconnaissance, mais c’est ce qui fait aussi leur charme. Bref, J-SLOW, le type derrière tout ça, se proclame comme le Mac du Mic’ et compte bien nous le prouver le 26 octobre pour la sortie de sa tape “Tapis Rouge” qui sera diffusée gratuitement sur le net ! 

Encore quelqu’un à surveiller de près !

Retrouvez l’actu de J-SLOW par ici et si vous avez kiffez les grosses bagouzes que portent ces gaillards c’est par là !!

Cortex.

Tags: musique J-SLOW

Die Antwoord - Fatty Boom Boom

Lourd. Qualifier un son de “lourd” dès qu’il est un minimum chouette est assez récurrent, mais là il n’y a aucun exagération: Fatty Boom Boom est lourd, que ce soit le clip ou la musique, LOURD LOURD LOURD!

Die Antwoord confirme sa place parmi les groupes les plus chelous du moment; pour moi il ne fait pas de doute qu’il brigue sans mal la première position. Une fois n’est pas coutume, les Sud-Africains déjantés font dans le dérangeant. Et oui, le malsain c’est leur biz. Et comme les précédents, ce clip ne fait pas exception et se révèle aussi plus ou moins incompréhensible. Ou incohérent, au choix.

La vidéo débute par une visite guidée en 4x4 d’une ville africaine où se mêlent stéréotypes et exagérations, auxquels viennent s’ajouter les commentaires qu’un guide local plutôt enthousiaste adresse à sa cliente, un croisé horrible entre un pouf ricaine et une pute-trans serbe. Mais forcément, on est face à un clip made in Die Antwoord, et les choses ne vont pas tarder à déraper. C’est là que débute la claque musicale. Des guns, des basses lourdes, le titre, un vide, puis enfin apparaît en gros plan la gueule flippante de Ninja. A partir de là Die Antwoord amènera encore les spectateurs à se classer en deux groupes: ceux qui adoreront, et les autres. Si on ne peut pas blâmer ces derniers, je ne vous souhaite pas non plus de faire partie des premiers, car si tel est le cas vous allez sûrement devoir faire comme moi et écouter des dizaines de fois ce titre qui rend dingue, agitant la tête comme un forcené à la masse capillaire bien trop prononcé dans la fosse d’un concert de Metallica. D’ailleurs si tu es une meuf au boul’ imposant, opte plutôt pour un booty-shake de fou, le son s’y prête tout aussi bien. Allez, j’arrête de vous voler le plaisir de la découverte, sachez juste que le son et le clip valent largement le détour, ne serait ce que par esprit de curiosité pour les productions de cet o.v.n.i. artistique qu’est la formation Die Antwoord.

Minus.

La Rumeur - Tout Brûle Déjà

"C’est La Rumeur, c’est tout ce que personne ne veut savoir, tu peux m’croire quand … toût brûle déjà […]"

Si comme moi vous l’aviez raté, vous serez content de le savoir: La Rumeur a sorti il y a une semaine un clip pour leur titre Tout Brûle Déjà, extrait de leur quatrième album éponyme disponible depuis avril. 

Le groupe mythique adulé par la plupart des amateurs de rap et de beaux mots, bien que controversé médiatiquement et judiciairement, n’étant a priori plus a présenter on se contentera de féliciter le travail fourni! Le titre Tout Brûle Déjà n’échappe pas à la plume dorée habituelle de la formation, qui vise néanmoins des thèmes eux aussi habituels pour le groupe. Enfin on va pas s’en plaindre, ce sont justement ces thèmes qui contribuent à faire de La Rumeur ce qu’elle est. Ras l’bol exacerbé, soupçons d’ego-trip  critique vive du rap français, rêve d’une France multiculturelle réellement acceptée, la recette ne change pas mais, si elle ne se bonifie pas, reste tout du moins du même niveau.

De plus, la performance artistique ne reste pas en marge du texte. Les flows violents et incisifs portés par les trois voix lourdes des compères Hamé, Ekoué et Philippe font de Tout Brûle Déjà un titre réellement enivrant. Y participe aussi à coup sûr l’instru profonde et entrainante très axée rock, à l’inverse de leur album précédent, Du Coeur A L’Outrage, où les sonorités electros se taillaient la part belle.

La réalisation du clip vient parfaire l’ambiance. Filmé durant un festival où s’est produit La Rumeur, la motivation des fans et les mouvements de foule que l’on peut alors voir viennent renforcer cette dimension “révolutionnaire” du morceau. Le groupe a finalement ajouté en plus des distorsions des effets pyrotechniques, décision somme toute assez normale pour un titre nommé Tout Brûle Déjà. Le trio se retrouve alors à la source de gestes et de paroles qui viennent tout comme le son littéralement foutre le feu. Le parallèle avec les accusations portés en justice que subit La Rumeur est vite fait, et Tout Brûle Déjà s’élève alors autant comme un pied de nez à leurs détracteurs que comme une preuve pour leur public qu’ils ne comptent pas se taire de sitôt.

Minus.