Défense d’Afficher // Web-documentaire sur le street art

Défense d’Afficher est un nouveau web-documentaire dédié entièrement au street art, qui se présente sous la forme d’un voyage que fait le spectateur, choisissant son chemin et les vidéos qu’il veut voir.

Abordant le street art sous différentes optiques, ce docu nous permet de suivre 8 artistes dans 8 villes des quatre coins du monde. Vous trouverez par exemple ci dessus la vidéo sur Ludo, artiste parisien. 
Chaque artiste expose ses pensées sur le street art, ses significations, ses buts, ses droits, la manière d’oeuvrer, etc.

Défense d’Afficher permet d’en savoir plus sur les travaux de:

Ludo - Paris

Meres One - New York

Bleeps - Athènes

Bastardilla - Bogota

Alexandre Orion - Sao Paulo

Bankslave - Nairobi

Trase One - Singapour

Pallo - Turku

Extrêmement intéressant, si ce docu vous intéresse c’est par ici que ça se passe!

Minus.

Gangsta Rap - Web-Docu Par Sandy Ladkar

Gangsta Rap, c’est le nom du web-documentaire diffusé sur Arte  il y a quelques temps (en six épisodes de six minutes), que l’on doit à l’actrice et réalisatrice Sandy Ladkar.

La jeune femme s’est mêlée aux vrais gangstas rappeurs des quatre coins des US, de Compton à Memphis, en passant par New York ou Miami. On est alors loin du rappeur “gangsta” ricain lambda qui s’amuse en limousine entouré d’une panoplie de bitchies, oubliez Puff Daddy, 50 Cents ou autres Rick Ross. On se retrouve transporté dans le milieu de la drogue, des armes, de la survie. Et du rap fait maison, a capella, ou accompagné d’instrus montées sur un vieux pc qui rend l’âme.

Mais ce docu, qui ressemble plus à un assemblage d’opinions et de courts moments de vie, n’est pas fait pour que l’on s’apitoie sur leur sort, il s’en dégage au contraire une certaine fierté, une réelle authenticité, un portrait d’une partie méconnue de la société, amplifiée par la mauvaise qualité des images et du cadrage, qui ne sera pas du goût de tout le monde.  Après, je suis d’avis qu’il ne faut pas forcément du full HD pour faire passer un message. Quand au message en lui même, chacun est libre de l’interpréter comme il le veut.

Vous trouverez ces 6 épisodes de 6 minutes sur un site dédié, par ici!

Minus.